Les Balises
Les Intervenants
Le programme de la semaine
L'inspiration et le Canon Je cherche le Christ le chemin  Témoignages Retour homepage des Avents

Balise Historiques sur 20 siècles
Abstrait de la présentation de Denis Vatinel
L’inspiration Biblique : Dieu nous a parlé par les prophètes.
En arrière plan, la tradition orale remonte au fil des temps, tandis que les écritures ont évolué, par exemple avec les collections des paroles des pro- phètes. En plus il y avait une évolution en continu de l’époque du Roi David à celle de l’empire perse qui dominait la terre Sainte à partir du règne de Cyrus.

Voir aussi :
La mise en forme juridique des traditions d’Israël.
Les Psaumes : le Temple de Jérusalem et l’héritage.
L’usage des Psaumes et de Lévitique.
Sans les livres il n’y a plus de peuple.

L’Ancien Testament était perçu en tant que témoin de Jésus voir Emmaüs Luc xxiv: 25-27
Alors il leur dit : « O cœurs sans intelligence, lents à croire à tout ce qu'ont annoncé les Prophètes ! 26. Ne fallait-il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ? » 27. Et, commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans toutes les Écritures ce qui le concernait. (Bible de Jérusalem)


Toutes les écritures sont en rapport avec le Christ, tandis que les collections des paroles de Jésus étaient ajoutées aux livres de la synagogue. Les lettres de St Paul circulaient parmi les églises.

Il y a (avait) des textes qu’on peut lire devant la communauté et les textes qui ne peuvent être lus qu’en privé.
Quant au Canon il y a des textes qu’on lit et ce qu’on ne lit pas. Toutefois, le Canon n’est pas universel, voir, par exemple le Canon de l’église d’Ethi- opie1. Le principe du Canon était qu’on ne lit pas d’autres textes.
La Septante, dont le contenu est au delà de celui de la Bible “protestant” était la conséquence de l’importance du Grec dans l’Empire Romain tandis que l’Hébreu était devenu une langue plus ou moins sacrée.
A la synagogue on lisait en hébreu, mais Jésus parlait en araméen.
Les Targums étaient des commentaires ou des expositions des textes hébreux - tandis que les Hellénistes avaient des intérêts particuliers.

Par rapport aux manuscrits voir par exemple le Codex Beza du quatrième siècle dont le texte en grec est différent de celui de la Bible.
Avec l’expulsion des Juifs de Jérusalem en 70 après J. C. la Septante était rejetée.
Au synode de Jamnia, à la fin du premier siècle, on a rejété toute traduction de la Bible. L’évolution de l’apocryphe.

L’Empire romain était une cause du recul de la langue grecque. Donc la Vulgate était une traduction en langue “vulgaire”. En traduisant la Vulgate, Jérôme privilégia la version hébreu plutôt que celle de la septante.
Voir aussi la chrétienté arabe.

Lors des perceptions dans l’Empire romain les autorités cherchaient les livres saints. En plus les traditores (traîtres) livraient à la police les livres saints

1. Notons aussi que le canon de la Bible éthiopienne contient plusieurs livres considérés comme apocryphes par les autres Eglises: - le livre d'Enoch, l'Ascension d'Isaïe, l'Apocalypse d'Esdras, le Pasteur d'Hermas, pour ne citer que les plus importants.
La Cathédrale de Cantorbéry est l'église mère de la Com- munion anglican. Tous les dix ans les évêques se réunissent pour la Conférence Lambeth qui se tient à Cantorbéry. D'après les XXXIX Articles la langue des offices doit être "comprise du peuple" understanded of the people. (Article XXIV)








Un coup d'œil sur la reconnaissance des livres "canoniques"
Prague "Catholique" avec le Pont Charles et la Cathédrale







Le Séminaire Baptiste de Prague
Parfois il y avait un processus de reconstruction des livres par la mémoire.

Les limites des diocèses chrétiennes étaient celles des préfectures de l’Empire.

La démultiplication des lieux de culte autant que les exemplaires de la Bible augmentent.

Charlemagne recrée les paroisses et donc nos communes… Il a unifié son empire en unifiant son église avec une unification liturgique. Le texte de la Bible était en latin, en effet celui de la vulgate pour l’Empire de l’occident. En plus Charlemagne a développé l’école avec l’école intérieure pour les clercs et moines et l’école extérieure pour out venant.
Pour les Protestants, à partir de la réforme, il fallait lire mais les Catholiques ne devaient que croire ce qui était dit par le curé.
L’occident a oublié l’hébreu et le grec en utilisant le latin. Les langues vulgaires sont montées en puissance. Le latin restait la langue en laquelle on disait les choses sérieuses. L’autorité épiscopale a permis aux les lettrés de lire mais également la lecture de la Bible se faisait uniquement dans les couvents (XIVème siècle)

Traduction en anglais. Voir aussi Hus.
Wycliffe 1384… Remet en cause l’enseignement de la transsubstantiation, la médiation des prêtres, l’esclavage et la guerre. D’après lui les prêtres devaient suivre la pauvreté du Christ et de ses apôtres etc.
1382 la condamnation de Wycliffe et son expulsion de la université. Il était soutenu par le peuple et par les Dominicains. 1388 le propagation de la connaissance biblique s’est réalisée avec la collaboration des Lollards. La Bible en anglais et la critique du système médiéval allaient en pair.
A Prague, qui était capitale de l’Empire, Hus est devenu recteur de l’Université en 1402. En1410 les livres de Wycliffe étaient brûlés pour retarder la diffusion des idées de Jan Hus.
Malgré les privilèges du clergé le clergé devait prier pour ceux qui étaient contre l’église, le Pape etc. Pas par les armes ni par le pouvoir non plus… Au Concile de Constance Hus était brûlé en 1415. En 1420 les réformistes se sont mis d’accord sur sur les quatre articles de Prague :
    1. libre prédication de l'Écriture en tchèque,
   2. communion sous les deux espèces,
    3. suppression du pouvoir temporel et des biens séculiers de l'Église
    4. punition publique des péchés scandaleux.
La protestation de Luther un siècle plus tard était suivie de la traduction allemande de la Bible … et les autres traductions. L’Hébreu et le grec étaient des langues universitaires.
Les Réformateurs favorisent la propagation de la bible en langue vulgaire, mais les commentaires étaient toujours en latin.
En 1535 Calvin rédiga la première théologie en français. Voir aussi Farel, donc il y avait une montée en puissance de la langue française.

Le Concile de Trente s’est tenu vers la fin du seizième siècle, mais les traductions Catholiques sont basées dans la Vulgate.

Léon XIII encouragea la création de l’école Biblique de Jérusalem, l’école biblique pontificale 1980/1902 ? …  http://www.ebaf.info/
Le TOB est post Vatican II.